ArgentineChili

Croisière dans les fjords patagoniens avec Australis

Qui n’a jamais rêvé de naviguer sur les routes maritimes des grands explorateurs tels que les mythiques Détroit de Magellan, Canal de Beagle ou encore le Cap Horn ?

Grace à la croisière Australis, ce rêve est pour nous devenu réalité !

On vous invite à bord du Ventus Australis découvrir la grandeur des paysages du bout du monde !

À l’abordage !

La compagnie Australis

Son histoire

Australis est une compagnie chilienne naviguant dans les Fjord Patagoniens depuis 1990.

Sensibilisée à la protection de l’environnement, elle a mis en place depuis des années un partenariat avec le monde scientifique pour contribuer à la connaissance et à la préservation des lieux et des espèces.

La flotte

Deux bateaux réalisent les croisières reliant Ushuaia à Punta Arenas : le Stella Australis, construit en 2010, et le récent Ventus Australis, construit en 2017.

Ces bateaux ont été spécialement conçu pour pouvoir naviguer et manoeuvrer sur les canaux et les fjords étroits de la région.

Le magnifique Ventus Australis en plein travail !

Les croisières proposées

Les croisières Australis opèrent de septembre à avril durant la belle saison.

Elles partent uniquement des villes d’Ushuaïa et de Punta Arenas. Les sorties et activités sont différentes en fonction du sens dans lequel vous effectuez la croisière (de Ushuaïa à Punta Arenas ou de Punta Arenas à Ushuaïa).

Vous avez également la possibilité de faire la croisière sur 8 jours, en faisant l’aller/retour (Ushuaïa – Ushuaïa ou Punta Arenas – Punta Arenas).

Les réservations se font soit sur le site d’Australis , soit en agence. Les prix varient en fonction de votre formule et de la cabine choisie.

Autre chose à savoir : durant la croisière vous allez naviguer dans des zones vierges et non habitées. Ces zones sont donc coupées de tout réseau GSM. Préparez vous donc à la joie d’être totalement déconnecté de votre téléphone et ordinateur pour ces quelques jours !

Rassurez-vous, vous oublierez vite votre téléphone !

Conférences et guides

Des équipes de guides anglophones, hispanophones et francophones vous accompagneront durant la croisière et les sorties.

Avant, pendant et après les sorties, les équipes sensibilisent les passagers à l’environnement, la faune, la flore et à l’histoire des sites visités.

Vous aurez également accès à des conférences et des films en lien avec les expéditions durant toute la croisière. Les thèmes abordés sont la faune endémique de chaque lieu, la géographie, la glaciologie, l’ethnographie et l’histoire de la région.

La restauration

Une chose est certaine, durant la croisière vous n’allez ni mourir de faim ni de soif !

La croisière fonctionne avec un système « all inclusive », c’est à dire que les petits déjeuners, les déjeuners et les diners sont inclus durant tout votre séjour.

Les petits déjeuner et déjeuners sont servis sous forme d’un buffet varié et bien garni (vraiment très très bien garni) !

Pour les diners, c’est service à table, avec un menu proposé chaque matin pour le soir.

Les boissons à volonté font également parti de votre forfait (avec modération quand même, n’oubliez pas que vous êtes sur un bateau).

En cadeau vous aurez des jolies gourdes afin d’éviter la consommation de bouteilles en plastique. De nombreuses fontaines à eau sont disponibles sur tout le bateau.

Petit plus que nous avons adoré : le fameux chocolat chaud au whisky, servi à chaque fin d’expédition. Et oui, vous êtes à l’extrême sud de la planète et il peut faire froid, alors il faut se réchauffer !

Jour 1 : le grand départ !

Après ces quelques jours à randonner à Ushuaia, nous partons pour une nouvelle aventure !

Nous avons embarqué depuis le port d’Ushuaia à 18h. Un membre de l’équipe nous oriente vers notre chambre où nos bagages, que nous avions laissés le matin à l’agence de voyage, nous attendaient.

Après l’installation dans notre superbe cabine, nous rejoignons le bar pour le pot de bienvenue du capitaine et de son équipe.

A la vue de notre cabine, on sent déjà que l’on va être bien !

Ce pot est l’occasion pour l’équipe de se présenter et d’expliquer le programme, ainsi que les règles de sécurité et de protection de l’environnement auxquelles nous seront confrontées durant notre séjour.

A 20h, le pot terminé, les moteurs se mettent en route, et nous voyons doucement les lumières du port d’Ushuaia s’éloigner et disparaitre !

Au revoir Ushuaia !

Jour 2 : Cap Horn – Baie Wulaia

Après une nuit agitée par le passage du canal de Murray et de la baie de Nassau, nous approchons au petit matin le célèbre Cap Horn. En raison du temps et du vent, c’est le capitaine qui doit décider si oui ou non nous pouvons débarquer.

Le cap Horn

Levés aux aurores, nous ne savons pas encore si nous allons pouvoir débarquer, mais nous pouvons déjà apercevoir depuis le pont le monument du cap Horn se dresser en face de nous !

Nous croisons les doigts en tentant de nous réveiller doucement grâce au café et viennoiseries proposées pour nous faire attendre.

Le phare du Cap Horn.

L’histoire du Cap Horn

De son nom espagnol « Cabo de Hornos« , le cap Horn est considéré comme le point le plus austral de l’Amérique du Sud, à 55°56’ Sud et 67°19’ Ouest. L’île Cabo de Hornos, située entre deux océans, Pacifique et Atlantique, est connue et redoutée pour ses conditions climatique avec des vents pouvant monter jusqu’a 300 km/h.

Avant la découverte du canal de Panama, le passage du Cap Horn était obligé pour relier les deux océans. On considère ses eaux comme le plus grand cimetière marin du monde !

L’île appartient au Chili et une seule famille l’habite : celle du gardien du phare (qui appartient à l’armée chilienne). En raison du fort isolement et des conditions climatiques pouvant être extrêmes, la famille est chaque année remplacée.

Au Cap Horn, on est au Chili !

A l’abordage !

Nous attendons, équipés d’un gilet de secours, que l’équipage nous annonce la bonne nouvelle : nous débarquons !

Une fois descendus du zodiac, il nous faut monter de nombreuses marches pour atteindre le haut de la falaise. Ici nous attend le gardien des lieux, homme impressionnant de part son statut. Nous nous dirigeons vers le magnifique monument du cap Horn, érigé en 1992 en mémoire des marins de toutes nationalités qui « périrent dans la lutte contre les forces de la nature dans les mers australes proches du légendaire Cap Horn« .

Le temps est changeant, le vent se lève, le capitaine décide donc que nous ne pourrons malheureusement pas visiter le phare et rencontrer la famille du gardien de l’île. Sécurité avant tout, nous devons rejoindre rapidement le bateau.

Mais quelle émotion d’avoir mis les pieds sur cette terre du bout du monde !

Le temps n’est pas de la partie mais quel bonheur d’avoir pu mettre les pieds sur cette terre !

Baie de Wulaia

Après que l’ensemble des passagers aient rejoint le bateau, nous mettons le cap vers la baie de Wulaia.

Avant de débarquer, nous avons le temps de nous reposer et de déjeuner.

La baie de Wulaia est chargée d’histoire. C’était l’un des plus grands établissement indigènes des canotiers Yamana.

Après une belle balade dans la forêt de Magellan, nous arrivons à un mirador nous offrant une vue incroyable sur la baie !

La magnifique Baie de Wulaia.

Jours 3 : Glaciers Pia et Garibaldi

Après une nuit beaucoup moins agitée que la veille, nous sommes prêts pour une nouvelle journée pleine de merveille !

Glacier Pia

Et pour bien commencer la journée, nous sommes allés à la rencontre de notre premier glacier !

Après nous être bien couverts, nous avons débarqué tôt le matin pour nous retrouver face à l’impressionnant glacier Pia. Durant la randonnée qui nous emmène à un mirador, notre guide en profite pour nous expliquer l’origine de la formation des glaciers.

Une fois en haut, nous pouvons observer l’incroyable langue du glacier partir des montagnes pour se jeter dans l’océan. On se sent vraiment minuscule face à cette merveille !

L’impressionnant glacier Pia.

Glacier Garibaldi

Après un bon repas, l’après-midi nous réserve une nouvelle surprise !

Cette fois, nous ne débarquons pas, nous allons approcher le bateau le plus près possible du géant glacier Garibaldi !

Comme son cousin argentin, le Perito Moreno, le glacier Garibaldi fait parti des rares à gagner en surface avec le temps.

Niché au creux d’un fjord, les conditions climatiques doivent être bonnes pour pouvoir nous en approcher.

Nous nous tenons donc prêts, sur le pont. Face à lui, nous sommes impressionnés par sa beauté et sa masse !

Le géant Garibaldi face à nous !

Jour 4 : Seno Agostini – Glacier Condor – Glacier Aguila

Une belle journée qui commence par un superbe lever de soleil !

Glacier Condor

Dans la matinée nous naviguons vers le Seno Agostini, et arrivons aux abords du glacier Condor.

C’est en zodiac que nous nous approcherons au plus près du glacier. Nous découvrons cette nouvelle merveille à la lumière du lever de soleil.

Notre zodiac semble minuscule par rapport au glacier !

Glacier Aguila

Le glacier Aguila sera le dernier que nous découvrirons durant notre belle croisière.

Situé sur une lagune d’origine glacière, le glacier Aguila est au milieu d’une forêt primaire. C’est plein d’émotions que nous effectuons une marche dans cet espace peu foulé par l’homme.

Le glacier Aguila

La soirée du capitaine

L’heure de notre dernière soirée à bord est déjà venue. Et pour fêter cela, nous avons droit à la soirée du capitaine ! Nous assistons à la mise aux enchères de la carte utilisée lors de notre passage du cap Horn !

Une fois nos chambres regagnées, une petite surprise nous attend : le diplôme du Cap Hornier. On peut vous dire qu’on en est fiers !

Jour 5 : Ile Magdalena – Punta Arenas

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, voici venue notre dernière journée sur le bateau.

Isla Magdalena

Mais avant de quitter le navire, une dernière expédition nous attend.

Débarquement aux aurores pour aller à la rencontre des manchots de Magellan !

Au lever du soleil, nous avons la chance de pouvoir débarquer sur l’ile Magdalena, habitée par de nombreux manchots de Magellan.

Nous nous promenons émerveillés et en silence dans cet espace qui est leur maison. Nous faisons attention de ne pas les déranger !

Ne sont ils pas craquants ?

Arrivée à Punta Arenas

Puis nous nous dirigeons vers Punta Arenas. Nous devions arriver à 11h30, mais en raison de forts vents, le port de Punta Arenas était provisoirement fermé. Nous avons du attendre à bord du bateau que le temps se calme. Un repas nous a été offert pour nous faire patienter.

En attendant d’entrer au port, on profite de la vue sur Punta Arenas !

C’est ainsi que se termine ce fabuleux périple dans les fjords du bout du monde ! Nous avons mis un peu de temps à nous remettre et à réaliser les magnifiques paysages que nous avons eu la chance de voir.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous partager vos réactions ! Et si vous avez des questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

C’était notre première croisière en Patagonie, elle nous laissera de magnifiques souvenirs !

Aurélie

Éducatrice de jeunes enfants partie à l'aventure pour un tour du monde !

Articles similaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer