Voyages et tour du monde

Road trip dans le Yucatán

Accueil » Carnet de Voyage » Amerique » Mexique » Road trip dans le Yucatán

On vous emmène pour un road trip aux milles couleurs dans le Yucatán, au Mexique !

Après une première semaine dans la ville de Mexico, nous avions envie d’en découvrir plus du Mexique.

Le pays étant 5 fois plus grand que la France, il est difficile de faire un choix parmi ses différentes régions. C’est le Yucatán que nous avons choisi d’explorer, et nous ne l’avons pas regretté !

Au programme: histoire, couleurs et dépaysement ! On vous emmène ?

Le Yucatán

Situé au Sud-Est du Mexique, l’Etat du Yucatán compte un peu plus de 2 millions d’habitants. La ville de Mérida est sa capitale.

Pour commencer notre road trip, nous avons pris l’avion depuis l’aéroport de Mexico. En seulement 1h30 avec la compagnie Interjet, nous voilà arrivés dans la ville de Merida.

Changement de température garantie : nous sommes passés de 15 à 30 degrés !

Mérida

La première chose que l’on remarque quand on arrive à Mérida ce sont ses petites maisons colorées.

On l’appelle la”cité blanche” en raison des pierres calcaires qui prédominent dans la construction de ses bâtiments.

Balade dans les rues colorées de Mérida.

Histoire de la ville

Mérida est considérée comme la plus ancienne ville encore occupée des Amériques. Elle fut fondée en 1542 sur l’une des principales citée Maya “T’ho” ou “Ichcaanzihó”. Cela signifie “la ville des 5 collines” en référence à 5 pyramides qui y étaient érigées.

Comme pour la ville de Mexico, les conquistadors ont utilisés les pierres sculptées des temples Maya pour construire leurs bâtiments.

Le Palacio Municipal a été construit sur l’emplacement d’une ancienne pyramide. Ses pierres ont servi à la construction de la cathédrale San Idelfonso et de la Casa Montejo.

Nous avons qualifié Mérida de “ville des amoureux”. De nombreux couples d’étudiants viennent passer du bon temps sur les bancs de ces jolies places !

La Plaza Grande

Nous avons séjourné durant 3 nuits à l’hôtel Montejo, situé à 2 rues de la place principale : la Plaza Grande.

Elle réunit les principaux bâtiments de la ville : la cathédrale San Idelfonso, le Palacio de Gobierno, le Palacio Municipal de Mérida et le musée Casa Montejo.

Si vous voulez avoir une belle vue de cette place, montez sur la terrasse du Palacio Municipal. L’entrée est gratuite !

Vue sur la Plaza Grande et la cathédrale San Idelfonso depuis le Palacio Municipal.
Le Palacio Municipal est ouvert toute la journée et aussi en soirée pour se promener au deuxième étage.

Les rues colorées

Après vous être posés sur l’un des bancs ombragés de la place, il est temps d’arpenter ses rues.

Vous découvrirez ainsi le mélange entre les petites maisons colorées et les grandes demeures  ! Ces dernières étaient habitées par des millionnaires du monde entier durant le XXème siècle.

Certaines sont maintenant devenues des musées. On peut les admirer le long du Paseo de Montejo, les Champs Elysées de Mérida. Vous y verrez des bâtiments de styles coloniaux comme le “Afore XXI Banorte”, le musée Quinta Montes Molina, le Minarete, le Palacio Canton, et les maisons jumelles.

Belle demeure de style colonial le long du Paseo de Montejo.

Les places ombragées

En raison des grandes chaleurs qu’il peut y avoir, nous vous conseillons de vous promener le matin tôt ou en fin de journée.

Vous pouvez également profiter des nombreuses places ombragées présentes dans la ville. Par exemple : le parc Santa Lucia (bordé de sympathiques restaurants), le parc de Santa Ana ou encore le parc Mejorada.

D’ailleurs nous avons qualifié Mérida de “ville des amoureux“. De nombreux couples d’étudiants viennent passer du bon temps sur les bancs des places !

Les lettres colorées de Mérida.

Les commerces

Vous trouverez de nombreuses boutiques d’artisanat,  de vêtements typiques, et de belles robes colorées. Vous allez également rencontrer de nombreux vendeurs de rues qui vous proposeront une multitude d’objets !

Si vous cherchez un peu d’ombre, du café et un endroit pour travailler, nous avons particulièrement appréciés l’Apapacho. Sa terrasse est située dans une petite cour ombragée et les plats proposés sont délicieux. C’est également un espace artistique où des oeuvres sont régulièrement exposées.

Chichen Itza

Nous avons ensuite pris la route en direction d’une des merveilles du monde : le Chichen Itza.

Au Xème siècle, elle était le principale centre religieux du Yucatán. Chichen Itza fut classé patrimoine mondial de L’UNESCO en 1988 et élu l’une des sept nouvelles merveilles du monde en 2007.

Si la cité s’est installée à cet endroit, c’est certainement dû à la présence d’au moins 5 cénotes. Ils apportaient de l’eau douce naturelle à cette région qui en manque grandement. Son nom est d’ailleurs issue de cette source d’eau. “Chi” signifiant bouche et “Chen” puits. Itza signifie “sorcier de l’eau” en Maya.

Hébergement sur place

Notre hébergement était l‘hôtel Villas Archéologicas.

Il est situé à dix minutes à pieds d’une entrée peu connue du site, derrière le complexe hôtelier Mayaland. Nous avons ainsi pu visiter le Chichen Itza dès son ouverture, pour éviter le monde et la chaleur.

Après l’animation de Mérida, le calme et la nature entourant l’hôtel nous ont fait du bien.

La visite nocturne

Impatients de voir le Chichen Itza, nous avons décidé d’assister à la visite nocturne.

A la tombée de la nuit et durant une heure, vous pouvez visiter le site éclairé de belles couleurs.

Ensuite, un spectacle d’une vingtaine de minutes met en lumière la célèbre pyramide Kukulcán. L’histoire de la cité y est racontée en espagnol. Si vous le souhaitez, des audioguides sont proposés gratuitement à l’accueil.

La pyramide Kukulcán de nuit.

Illuminé de cette façon, notre première vision de cette merveille était inoubliable !

Par contre, le soir vous ne pourrez pas accéder au site par l’entrée Mayaland qui ferme à 16h. Nous avons donc pris la voiture pour nous rendre à l’entrée principale, située à moins de 10 minutes de l’hôtel.

Visite en journée

Le lendemain matin, nous sommes arrivés les premiers pour l’ouverture du site à 8h. Nous n’avions jamais été aussi prêts !

Le sentier en pleine forêt pour arriver devant la pyramide est assez pittoresque. Nous avons vu s’installer les nombreux vendeurs d’artisanat transportant d’énormes charrettes remplies d’objets.

Un conseil : apportez de l’eau et de la crème solaire.

Chichen Itza est célèbre pour sa magnifique pyramide en terrasse érigée en l’honneur de Kukulcàn, dieu serpent à plumes. Il est connu que le meilleur moment pour l’admirer est lors des équinoxes de printemps et d’automne. On peut alors y observer l’ombre du soleil décliner sur ses arrêtes, donnant l’impression que le corps ondulé du serpent à plumes monte ou descend de la pyramide.

Le site est un gigantesque parc archéologique de 300 hectares composé de nombreux autres édifices. Vous y verrez l’observatoire, le terrain de jeu de balle, le Cénote sacré, la tombe du grand prêtre, le groupe des milles colonnes ou encore le temple des guerriers. Nous avons passés environs 3h à visiter cette cité.

Chichen Itza c’est également un gigantesque parc archéologique de 300 hectares.

Un conseil, apportez de l’eau et de la crème solaire. Le site est ombragé mais de nombreux endroits sont en plein soleil. Pour notre part, nous avons fondus !

Valladolid

Nous avons repris la route vers la ville de Valladolid. Il faut 45 minutes pour y aller depuis le site.

Histoire de la ville

Valladolid se situe dans le Nord de la péninsule du Yucatan. Elle est à 100km tant de la côte du Golf du Mexique (au Nord) que de la mer des Caraïbes (à l’Est).

Son histoire est semblable à celle de Mérida. Elle fut construite en 1545 sur une ancienne cité Maya, appelée Zaci-Val. Le conquistador Francisco de Montejo, également fondateur de Mérida, lui donna le nom de la capitale de l’Espagne à cette époque. Les bâtiments de la cité Maya furent également démolis puis utilisés pour construire les bâtiments espagnols.

La place centrale de Valladolid. Il fait très chaud toute l’année dans cette ville et un peu d’ombre ne fait pas de mal !

Le Cenote Zaci

Valladolid est la seule ville du Yucatan à avoir un cénote: le Cénote Zaci.

Avant l’arrivée des conquistadors, il était le centre des cérémonies Maya, lieu hautement spirituel. Les conquistadors en firent leur propre réserve d’eau naturelle.

Malgré les années, Zaci a gardé son coté mystique. C’est d’ailleurs autour de celui-ci qu’ont été organisé les événements d’El Dia de los Muertos, auxquels nous avons eu la chance d’assister.

Vous pouvez d’ailleurs vous arrêter y faire un plouf et admirer la beauté du site en échange de 30 pesos par personne !

Pour apprécier cette ville, il ne faut pas hésiter à se perdre dans ses rues.

Notre hôtel

Nous ne sommes restés qu’une seule nuit dans l’adorable hôtel Casa Tia Micha. Il se situe à quelques pas de la place principale : le Parc Francisco Canton Rosado. Ce parc est bordé de l’église San Servacio et de nombreux commerces.

Les rues colorées

Pour apprécier cette ville, il ne faut pas hésiter à se perdre dans ses rues. Notamment la “Calzada de los Frailes“. C’est une petite rue tranquille, bordée de magasins et d’habitations de style colonial de toutes le couleurs.

Cette rue vous amène au parc Sisal où se trouvent le couvent de San Bernardino de Siena, l’église Sisal et les lettres colorées de Valladolid.

Calzada de los Frailes

Rio Lagartos et Las Coloradas

Après les villes bien chaudes, il était temps pour nous d’aller retrouver un peu d’eau et la brise marine !

Rio Lagartos

En seulement 1h30 de route, nous voilà arrivés dans un charmant petit village de pêcheurs : Rio Lagartos.

Le parc naturel

Il est situé au Nord de la péninsule du Yucatán, mais ne donne pas sur le Golf du Mexique. Sa côte borde le parc naturel Rio Lagartos, une zone protégée abritant une faune incroyable.

Ce village est surtout connu pour ses tours en Lancha, petits bateaux de pêche Mexicain. Les pêcheurs vous emmènent observer les flamands roses et les lacs roses de Las Coloradas. Prévoyez des espèces, le village ne dispose pas de distributeur !

En fin de journée, nous nous sommes promenés le long de la jetée. Le coucher de soleil sur ces petits bateaux atypiques aux longues tiges de bois était superbe .

Le lendemain matin, nous avions prévu de faire tour en Lancha.  Mais le sort en a décidé autrement ! Une averse monumentale nous est tombée dessus. Et comme si ça ne suffisait pas, nous avons dû changer un pneu crevé sur notre voiture. Nous vous reparlerons des routes du Yucatan dans un prochain article, nous avons beaucoup à en dire !

Notre hôtel

Nous avons séjourné dans le petit hôtel Villa de Pescadores. Notre chambre donnait sur le port. Le soir tombé, la beauté et le calme de l’endroit est extrêmement agréable.

Vue de notre hôtel à Rio Lagartos. Pas de chance il pleuvait ce matin-là !

Las Coloradas

Les lacs de Las Coloradas sont issus d’une exploitation de sel mexicaine.

Sa couleur rose bonbon viendrait des crevettes, du plancton et des algues rouges qui se développent dans l’eau salée.

Ne vous baignez pas dans ces lacs, ce sont des propriétés privées ! Et le sel présent dans l’eau peut s’avérer très agressif pour votre peau. Si vous voulez vous en approcher, vous devez payer un droit de passage.

Retour du beau temps ! La meilleure période pour apprécier les couleurs de las Coloradas est à la mi-journée, lorsque le soleil est à son zénith.

Enfin, pour les droneurs, il est interdit de voler au dessus des bassins. Un drone est tombé dedans en 2018 et a contaminé l’eau avec sa batterie au lithium… De notre coté, nous avons pu les apercevoir en volant au dessus d’une plage proche.

Vue des bassins de Las Coloradas.

Dans nos prochains articles, nous vous raconterons la suite de notre road trip dans les Etats de Quintana Roo et de Campeche !

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires ou questions ! Nous y répondrons au plus vite !

Aurélie
Aurélie

Éducatrice de jeunes enfants partie à l'aventure pour un tour du monde !

Tous les articles

Commenter cet article

6 commentaires

Send this to a friend