AmeriqueMexique

Visiter Coyoacán à Mexico

Je vous avais déjà parlé de l’immensité de Mexico dans un précédent article.

Coyoacán est l’une des seize délégations territoriales de la ville. Elle se situe au Sud et s’étend sur 54,4 km2, soit la moitié de la ville de Paris !

On vous emmène pour une visite guidée de cet immense quartier !

Petits conseils

Avant de vous parler de notre visite à Coyoacán, un petit rappel.

Mexico et son agglomération se situe à 2240 mètres d’altitude. Il faut donc un petit temps pour s’adapter à l’altitude avant d’entamer de fortes activités physiques. Durant les premiers jours on peut se sentir plus fatigué. Certaines personnes peuvent même souffrir du mal des montagnes. Donc le mot d’ordre à votre arrivée : on se ménage !

De plus, à cette altitude il faut faire attention au soleil qui est plus fort. Le jour de notre visite, la température annoncée était de 23 degré, mais l‘indice UV était de 10. Donc on n’oublie pas la crème solaire et les lunettes !

Los Viveros

Commençons notre découverte de Coyoacán par le Parc National Historique : Los Viveros.

Avec ses 39 hectares, c’est un véritable poumon du quartier. C’est également une pépinière produisant arbres et plantes pour reboiser l’agglomération de Mexico.

Nous avons croisés des coureurs, des personnes qui profitaient de sa fraicheur, mais également des petits écureuils roux et noirs venus quémander quelques miettes à grignoter !

Les écureuils du parc Los Viveros à Coyoacán

San Antonio de Padua

Après avoir fait le plein de verdure, nous sommes descendus retrouver la chapelle San Antonio de Padua.

Elle est le point d’entrée du quartier de Coyoacán, le séparant de l’énorme avenue de la Universidad. On reconnait cette petite chapelle du 17ème siècle par son style baroque et sa couleur orangée.

San Antonio de Padua

Avenida Francisco Sosa

Une fois ici, nous pouvons pénétrer dans Coyoacán en remontant la tranquille avenue de Francisco Sosa.

Nous y avons découvert de belles maisons d’époque coloniales de toutes les couleurs.

Ce qui est trés agréable à Mexico, ce sont les gros arbres et palmiers qui longent les rues. Ils apportent de l’ombre et de la fraîcheur.

Partout dans les rues, les arbres apportent une fraîcheur bienvenue.
Petite rue colorée de Coyoacán.

Au milieu de cette avenue, nous sommes arrivés sur le parc Francisco Sosa. Ici se tient l’église Santa Catarina, éblouissante par le jaune de ses murs.

L’église Santa Catarina située sur la place du même nom à Coyoacán.

Jardin Centenario

Nous avons continué l’avenue et sommes arrivés sur la place Centenario.

En son centre, la fontaine los Coyotes, représente deux coyotes, symbole du quartier.

C’est une place très vivante bordée de nombreux restaurants. Très touristique, elle est également connue pour ses vendeurs d’artisanat qui vous proposent des tissus, des poupées, des ceintures et plus encore !

On peux également croiser des artistes, inspirés par la beauté du lieu.

La fontaine de los Coyotes à Coyoacán.

De cette place, nous pouvons également admirer l’église de style baroque Parroquia San Juan Bautista.

Eglise San Juan Bautista sur la place Centenario.

Casa Azul

Nous sommes ensuite passés par la plaza jardin Hidalgo et plusieurs ruelles agitées pour arriver à la célèbre Casa Azul.

C’est la maison où naquit et vécue l’artiste Frida Kahlo.

Nous vous parlons plus précisément de cet endroit dans notre article des 6 musées à voir à Mexico !

Aurélie

Éducatrice de jeunes enfants partie à l'aventure pour un tour du monde !

Articles similaires

10 commentaires

  1. Je me demandais pourquoi vous aviez eu l’idée de passer une journée dans ce quartier et j’ai donc trouvé la réponse en toute fin d’article… Le suspense est parfaitement ménagé ! C’était donc pour rendre visite cette célèbre église nommée en hommage à JB ! 🙂

    1. On l’avoue c’est le but de notre tour du monde ! Mais il y a beaucoup trop d’église lui rendant hommage, je ne sais pas si on va y arriver ! 🙂

  2. J’adore Coyoacan car je trouve que c’est un coin complètement différent du reste de la ville, avec son voisin San Angel d’ailleurs. Je ne me lasse pas de la Place Santa Catarina que je trouve si mignone, des petites rues, des centres culturels, des marchés. Justement sur la rue Francisco Sosa que tu mentionnes, il y la Casa de Cultura Jesús Reyes Heroles qui est sympa: il y a plusieurs petites salles d’expo gratuites, avec en prime un banc avec la statue de Frida et Diego pour la photo et un café avec terrasse. Un must!

    1. Oui c’est vraiment un quartier à part dans cette gigantesque ville ! Rien que d’en parler ça donne envie d’y retourner tout de suite pour découvrir cette Casa de Cultura dont tu parles ! 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer