Voyages et tour du monde

Excursion au Salar d’Uyuni et dans le Sud Lipez

Accueil » Carnet de Voyage » Amerique » Bolivie » Excursion au Salar d’Uyuni et dans le Sud Lipez

Lors d’un voyage en Bolivie, il y a une étape qu’il ne faut pas manquer : le Salar d’Uyuni ! On vous emmène dans une expédition aux paysages à couper le souffle entre cet extraordinaire désert de sel et le Sud Lipez !

Situé sur les hauts plateaux du Sud Ouest de la Bolivie, à 3658 mètres d’altitude, le Salar d’Uyuni est une véritable merveille de la nature !

C’est l’assèchement d’un lac préhistorique, le Minchin, il y a environ 14 000 ans, qui a donné naissance à cet incroyable endroit. Il s’étend sur 10 582 km2, ce qui en fait le plus vaste désert de sel du monde !

Si vous souhaitez le visiter, il existe plusieurs formules possibles et différents points de départs. Pour des raisons logistiques nous avons choisi de commencer notre expédition depuis le village d’Uyuni pour finir à la frontière Chilienne.

Vous nous suivez ?

En route vers l’aventure !

Préparer votre expédition

Bien choisir son agence

Le choix de votre agence est extrêmement important. C’est entre leurs mains que vous mettez la réussite de votre visite du Salar et du Sud Lipez. Il est important de bien comparer et poser vos questions afin d’être sure de ce que vous souhaitez.

Le Salar étant extrêmement touristique et demandé, de nombreuses agences abusent sur le nombre de personnes transportées dans la même voiture ainsi que sur les prestations. Lors de notre séjour, nous avons croisés plusieurs personnes très déçues par leur agence. Alors faites attention ! Notamment lorsque vous partez d’Uyuni, qui est le plus demandé.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également partir depuis la ville de Tupiza. Moins connue, les agences de cette ville font généralement partir des groupes de 4 personnes maximum.

L’agence que nous avons choisi: Incahuasi Expediciones

Après quelques heures de recherche, nous avons choisi l’agence “Incahuasi Expediciones“. Elle nous a été recommandée par un couple que nous avions croisés durant notre voyage. Et nous les remercions encore !

L’agence est portée par Flabia, qui a l’avantage de parler un français parfait ! Nous l’avons contactée par WhatsApp et avons eu une réponse très détaillée rapidement. L’avantage est qu’elle s’adapte en fonction de vos envies, votre budgets et la météo.

Elle travaille avec 3 guides chauffeurs (dont son mari) et une cuisinière.

On vous met ses coordonnées, tarifs et détails à la fin de l’article !

Notre formule

Nous avons choisi de faire un parcours de 3 jours, 2 nuits. Au programme, visite du Salar, traversée du Sud Lipez pour finir à la frontière chilienne.

Malheureusement pour nous, quelques jours avant notre départ, de grosses intempéries avaient rendu certains endroits du Salar impraticables. C’est le risque durant la saison des pluies ! Il se peut donc que votre parcours ne soit pas tout à fait le même et plus complet que le notre.

Malgré le retard de notre avion en provenance de La Paz, Flabia est venue nous chercher à l’aéroport d’Uyuni à 23h30 pour nous déposer à notre hôtel. Elle a pris le temps de nous expliquer le programme, avec les différents changements pour raisons météorologiques. Grâce à ses explications, à aucun moment nous n’avons été déçu ou surpris des changements de programme.

Il nous restait plus qu’à passer une bonne nuit à l’hôtel de sel (Casa de Sal) pour démarrer notre fantastique road trip !

Le premier jour – La découverte du Salar

Visite d’une raffinerie de sel

Juan Carlos, notre guide/chauffeur, ainsi que Betty, notre cuisinière, sont venus nous chercher à l’hôtel à 9h30 avec leur joli 4×4, indispensable pour se déplacer sur le Salar et Sud Lipez.

Notre première étape était la visite d’une raffinerie de sel dans le village de Colchani. Les familles de ce village vivent exclusivement de l’exploitation du Sel du Salar.

Elles exploitent au total environs 25 000 tonnes de sel par an. En sachant que le Salar contiendrai environs 60 milliards de tonnes de sel, il ne risque pas d’être épuisé de si tôt !

L’arrivée au Salar

Une fois cette visite terminée, direction vers le tant attendu Salar ! Mais avant ça, distribution de bottes ! Pourquoi me direz vous ?

Et bien parce que nous sommes en février, et que c’est la saison des pluies dans cette région. De décembre à février, le Salar se recouvre d’une couche d’eau qui lui donne l’effet d’un miroir géant ! Parfait pour de belles photos.

Petite séance photo sur le salar d’Uyuni

Arrivés sur le Salar, la magie opère. Cette étendue de sel à perte de vue, doublé du reflet du ciel sur l’eau vous donne une impression d’infini. On a du mal à distinguer l’horizon!

Premier pas sur la salar d’Uyuni

Marcher sur ce sol salé recouvert d’eau parait irréel. On a du mal à imaginer que sous nos pieds se trouve une couche de sel d’une profondeur allant de 40 à 120 mètres !

Après une longue séance de photos, nous avons eu droit à un bon repas préparé par Betty sur ce magnifique Salar ! On a rarement eu de plus belle vue pour déjeuner !

Les fameux effets de perspective sur le salar d’Uyuni. Vous reprendrez bien un ptit verre ?

Le cimetière des trains

Après quelques heures passées dans le Salar, il était temps de lui dire au revoir !

Nous prenons la direction du cimetière des trains. Non loin d’Uyuni, au beau milieu du désert, des trentaines de locomotives et wagons ont été abandonnés. Durant l’âge d’or du train à vapeur, dans les années 1930-1940, ils acheminaient des minerais extraits de la Bolivie, vers le Chili et le Brésil.

Les vieilles locomotives du cimetière de train

Aujourd’hui ces trains terminent leurs vies ici, se recouvrant de sable, de rouille et de touristes qui viennent les prendre en photo !

On revient facilement en enfance à bord de ces locomotives !

Nuit à l’hôtel de sel de San Juan

Après cette journée bien remplie, il était temps de rejoindre notre hôtel pour la nuit, dans le village de San Juan.

Ce petit hôtel fait entièrement de sel était parfait pour nous reposer et profiter de la soirée avec nos compagnons de voyage !

Lever du soleil devant l’hôtel de sel à San Juan

Le deuxième jour – Traversée du Sud Lipez

Les lagunes

Le lendemain, départ à 8h après un bon petit déjeuner !

Pour cette deuxième journée, nous passons par les milles paysages de la Réserve Nationale de la Faune Andine “Eduardo Avaroa”

Nous commençons à grimper en altitude, en direction du belvédère du volcan Ollagüe. C’est le seul volcan toujours en activité dans la région.

Nous prenons un petit chemin qui nous mène aux différentes lagunes : Canapa, Hedionda, Chiarkota et Honda. Considérées comme les “Bijoux Andins“, ces lagunes d’altitude, entourées de volcans, sont le repère des flamands roses et autres oiseaux !

Nous nous arrêtons au bord d’une des lagunes pour déjeuner de nouveau devant un paysage incroyable !

Le désert de Siloli

Après les lagunes nous entrons dans le désert de Siloli, situé à environ 4000 mètres d’altitude.

Le paysage est à couper le souffle, d’autant plus qu’une petite averse de neige a commencé à tomber lorsque nous le traversons.

Dans ce désert se situe “l’arbre de pierre“, une formation rocheuse naturelle, dont on se demande comment elle tient debout ! Nous y faisons un arrêt rapide car le froid est glacial !

L’arbre de pierre dans le désert de Siloli sous une pluie battante

La Laguna Colorada

Dernière étape de cette journée : la Laguna Colorada, située à 4278 mètres d’altitude.

Pour y accéder, il vous faudra payer un droit d’entrer à la réserve de 35 dollar. Gardez bien votre ticket, il vous sera demandé à la sortie du parc le lendemain. Autre chose : n’oubliez pas votre passeport vous pouvez le faire tamponner !

Lorsque vous arrivez à la laguna Colorada vous êtes impressionnés par la couleur de ses eaux d’un rouge éclatant. Elle est due à des sédiments de couleur rouge et aux pigments de certaines algues qui y vivent. Ses eaux riches en minéraux attirent les flamands roses !

Les flamands roses de la laguna Colorada

Une petite balade vous permet d’avoir un point de vue sur sa superficie de 60 km2. Vous pourrez également rencontrer quelques lamas se nourrissant des herbes qui bordent la lagune.

Ce petit lama au milieu nous a fixé pendant de longues secondes , n’est-il pas trop mignon ?

Nuit au refuge d’Huayllajara

Nous rejoignons enfin notre refuge situé dans le hameaux de Huayllajara sous la neige !

Ce hameau abrite les anciens baraquements des personnes qui travaillaient autrefois sur la lagune. Ce ne sont aujourd’hui que des refuges pour touristes.

Au milieu du hameau, une petite boutique pour se ravitailler

Nous profitons de passer cette dernière soirée en groupe dans une ambiance festive !

Le troisième jour – Arrivée à la frontière Chilienne

Les geysers Sol de Manana

Pour notre dernière journée, le départ se fait à 5h du matin, et nous n’allons pas le regretter. Nous allons assister au lever de soleil sur les geysers Sol de Manana.

A quelques minutes du lever du soleil

Situés à 4970 mètres d’altitude, ces geysers font partie d’une ancienne zone volcanique.

C’est assez impressionnant de voir ces geysers bouillonner et fumer. D’ailleurs, ne vous en approchez pas de trop si vous ne voulez pas vous bruler.

Un peu de chaleur à presque 5000m d’altitude !

Nous avons pu apprécier ce paysage recouvert de neige, cela lui donnait un coté irréel.

Le désert de Salvador Dali

Après cette magnifique découverte, direction le désert de Salvador Dali.

Cette plaine désertique ressemble mystérieusement à une toile du peintre, alors que ce dernier n’a jamais mis les pieds en Bolivie !

Les lagunas Verde et Blanca

Dernière merveille bolivienne : les Laguna Verde et Blanca.

La Laguna Verde borde l’imposant volcan Licancabur, culminant à 5916 mètres d’altitude. Le paysage de ce sommet enneigé, bordé de cette lagune émeraude est à couper le souffle !

Juste à coté, la Laguna Blanca verse ses eaux blanches dans la Laguna Verde à travers un petit détroit.

Passage de la frontière Chilienne

A quelques minutes de route de ces Lagunes, nous voilà arrivés à Hito Cajon, la frontière chilienne.

Arrivée à la frontière chilienne

Une petite cabane au milieu de nulle part fait office de bureau d’immigration bolivienne.

Attention, certains agents d’immigration boliviens vont vous expliquer qu’il faut payer un droit de sortie de 25 dollars ! Ceci est totalement illégal ! Pourtant nous avons vu plusieurs personnes payer, et même des guides demander cet argent à leurs clients.

Flabia nous avait expliqué ce problème. Une seule chose à faire : l’imbécile. Nous avons dit que nous n’avons plus de dollars car nous allions au Chili, fait semblant de ne pas comprendre et ils nous ont laissés passer sans payer.

Après avoir fait tamponné notre passeport, Juan Carlos et Betty nous accompagnent au bus qui nous conduit à San Pedro de Atacama en nous faisant passer l’immigration chilienne.

Attention, pour entrer au Chili il peut y avoir des heures d’attentes. Et surtout n’emportez pas de fruits ou légumes frais et encore moins de feuilles de coca !
Le poste frontière chilien. C’est ici que se termine notre expédition !

Informations et tarifs de l’agence Incahuasi Expediciones

L’agence Incahuasi Expediciones offre des tours Salar et Sud Lipez au départ de Uyuni.

Vous pouvez contacter Flabia par WhatsApp: +59172899888

Elle répondra à toutes vos questions très rapidement et en français !

Les tarifs

  • Tour Partagé en hébergement Collectif: 140 dollars par personne.
  • Tour Partagé en hébergement privé (avec salle de bain privative): 185 dollars par personne.
  • Tour Privé en hébergement partagé: de 1 à 4 personnes: 840 dollars par voiture. Ajoutez 25 dollars par personne et par nuit pour une chambre privée.
Aurélie
Aurélie

Éducatrice de jeunes enfants partie à l'aventure pour un tour du monde !

Tous les articles

Commenter cet article

Send this to a friend