Voyages et tour du monde

Les îles Galapagos – Isla Isabela

Accueil » Carnet de Voyage » Amerique » Equateur » Les îles Galapagos – Isla Isabela

Voici venir la suite de nos aventures aux Galapagos à la découverte de l’île Isabela, la plus grande et l’une des plus sauvages de l’archipel !

Isabela est la plus grande île de l’archipel des Galapagos. Elle a également la particularité d’être traversée par l’équateur terrestre.

Cette île, très préservée, ne comprend qu’un seul village : Puerto Villamil. Contrairement à Santa Cruz, les routes ne sont pas goudronnées. Pour vous rendre dans des endroits préservés de l’île, une seule solution : prendre le bateau.

Le village de Puerto Villamil, depuis la plage

Certains endroits sont d’ailleurs uniquement accessibles aux chercheurs et protecteurs de la biodiversité.

Se rendre sur l’île Isabela

Vous souhaitez vous rendre sur ce petit paradis ? J’espère que vous avez l’estomac bien accroché ! Le Pacifique, ça bouge !

La traversée infernale

Pour effectuer la traversée entre les îles, il n’existe pas de bateaux publics. Seuls des petits bateaux privés d’une vingtaine de places proposent de faire les liaisons. Essayez de réserver quelques jours à l’avance, les places partent assez vite.

La traversée dure environs 2h30. Et sur ce genre de bateau, le temps parait très, très long. C’est pourquoi il est important de bien choisir sa place. Un conseil : les meilleures places pour ne pas être malade sont à l’extérieur, à l’arrière du bateau.

Attention ces places sont prises d’assaut ! Et surtout, n’oubliez pas votre k-way, à ces places vous finirez certainement trempés mais avec un estomac entier. Pour les estomacs fragiles, n’oubliez pas de fixer un point à l’horizon ça vous aidera à tenir le coup !

Coté pratique

Autre chose à savoir pour les traversées entre les îles, aux Galapagos on ne rigole pas avec la protection de l’environnement. Et l’import de denrées périssables, chaussures sales ou toute autre chose pouvant contaminer l’île est interdite. Ne soyez donc pas étonné d’être fouillé avant votre départ !

La traversée coûte environs 30 dollars et vous aurez droit à une petite surprise à l’arrivée : une taxe de 10 dollars pour l’entrée sur l’île.

Où manger et dormir sur l’île Isabela

Ces deux-là n’ont pas de problèmes d’hébergement !

Nous avons séjourné durant 3 jours à l’Hostel “El rinçons de George“. C’est une petite auberge familiale où Luis et sa mère sont aux petits soins pour vous. Les chambres sont très confortables, propres et le petit déjeuner fait maison est énorme ! Nous avons même eu le droit à un petit déjeuner emballé pour notre départ de l’île avant 6h du matin.

Pour se restaurer, vous aurez moins de choix que sur l’île Santa Cruz, les menus sont plus simples, mais dans l’ensemble cela reste très correct. Il vous suffit de longer la rue principale du village et de faire votre choix !

Que faire sur l’île Isabela ?

Se balader en vélo à El muro de las Lagrimas

Après nous être reposé de cette traversée, nous avons loué un vélo pour aller jusqu’au “Muro de las Lagrimas”.

Situé à 5 km de Puerto Villamil, le mur des larmes à été construit par des prisonniers des colonies pénitentiaires présentes à partir des années 1945 et jusqu’en 1959, année de leurs fermetures. Ce mur mesure environ 25 mètres de haut. Des milliers de bagnards ont trouvé la mort lors de sa construction. Les locaux lui ont donné ce triste nom car, selon eux, d’étranges cris et une énergie lourde émanent de ce site.

Devant le mur des larmes

Au delà de l’histoire du site, une petite grimpette vous attend à cet endroit pour vous offrir une vue incroyable sur l’île. En plus de ça, le chemin pour vous y rendre est superbe, entre paysage de plages, de roche volcanique et de nature désertique. Avec un peu de chance, vous rencontrerez surement des tortues terrestres gigantesques sortant de leur cachette !

Après une petite grimpette, on savoure la vue magnifique sur l’océan Pacifique !

Trouvez une bonne agence !

De nombreuses agences de locations, situées sur la rue principale, vous proposent de louer un vélo à l’heure pour vous rendre sur ce site.

Pour trouver un tarif intéressant, il faut savoir que plus vous allez vers le port plus les prix seront interessant.

Nous nous sommes tournés vers une petite agence qui venait de réouvrir après le déménagement de ses locaux et recevait des nouveaux vélo. Malheureusement nous ne nous souvenons plus du nom de l’agence mais il me semble que c’était la dernière en allant vers le port (trottoir de droite). Nous vous la recommandons car, comme on dit souvent, on reconnait une bonne agence non pas quand tout se passe bien, mais à la réactivité de l’équipe quand on rencontre un souci.

Nos deux petits vélos, tout neufs, juste avant le drame 😉

En effet, manque de chance, le vélo de JB a crevé en plein milieu du chemin aller. Nous avons terminé notre balade jusqu’au mur à pied, mais pour le retour, il était très difficile de trainer le vélo sur plusieurs kilomètres, avec en plus la nuit qui tombait. J’ai donc abandonné mon JB pour aller en vélo chercher de l’aide auprès de l’agence. Ni une ni deux, le responsable ferme sa boutique, appelle un taxi et m’emmène chercher le pauvre JB avec son vélo dans la nuit noire.

A ce moment, j’étais très contente que l’on ait activé l’application de localisation “Find my friend”. Nous avons pu retrouver facilement où il se trouvait.

Le responsable était tellement désolé pour nous qu’il nous a fait payer un seul vélo !

Comme nous étions très contents du contact, du prix et de leur réactivité, nous avons réservé toutes nos excursions sur l’île et le bateau de retour à Santa Cruz par cette agence. Et nous n’avons jamais été déçu.

Regarder le coucher de soleil un verre à la main

Contrairement à Santa Cruz, Isabela possède de longues plages de sable toutes facilement accessibles.

La lumière au moment du coucher de soleil y est incroyable.

Coucher de soleil sur la plage de Puerto Villamil

Nous avions pris l’habitude de l’observer depuis le bar Iguana Point avec une bière ou un Coco loco à la main !

Faire du snorkeling à Los tuneles

Pour notre deuxième jour sur l’île nous avons réservé une excursion sur le superbe site de Los Tuneles.

Le circuit commence par un incroyable snorkeling de 1h30 où l’on a pu rencontrer des tortues, des requins pointes blanches cachés dans leurs caves, des hippocampes, des lions de mer…

Puis nous nous sommes dirigés sur le site de Los Tuneles. Il s’agit d’une formation de tunnels de lave où les tortues adorent passer en dessous ! C’est à couper le souffle !

Surtout ne pas les déranger pendant leur sieste !
Los Tuneles. Au fond, le volcan Sierra Negra

Visiter le volcan Sierra Negra

Pour notre dernière journée sur l’île, nous avons fait une randonnée pour atteindre le cratère de la Sierra Negra. C’est le deuxième plus grand cratère du monde avec un diamètre d’une moyenne de 10 km. Ce volcan est toujours en activité et a connu une eruption en juin 2018, il est assez impressionnant à voir !

L’impressionnant cratère du volcan Sierra Negra, toujours en activité

Pour cela, vous êtes obligés de passer par une agence. La randonnée d’une longueur de 16 km se fait sur la journée.

Après avoir observé le cratère, nous continuons notre marche jusqu’au cratère du volcan El Chico. Le paysage y est martien !

Observer les tortues au Centro de Crianza Tortuga

Après notre randonnée et un peu de repos, nous avons voulu aller voir le Centro de Crianza Tortuga, ou centre d’élevage de tortues.

L’heure de la sieste, mais restons groupés !

Dans ce centre, les tortues se reproduisent en captivité, pour ensuite être relâchées dans la nature une fois prêtes. On peut y trouver plus de 300 tortues, de bébés à l’âge adulte.

Vous pouvez vous y rendre en taxi, mais nous vous conseillons d’y aller à pied. Sur le chemin d’environ 1,5 km, vous traversez des petits lacs et vous pourrez observer des flamands roses, iguanes et autres petits oiseaux !

Ce flamand rose voulait préserver son anonymat

C’est ainsi que s’est terminé notre séjour dans ces îles paradisiaques des Galapagos !

Une dernière balade au bord de l’océan pour terminer ce magnifique séjour aux Galapagos
Aurélie
Aurélie

Éducatrice de jeunes enfants partie à l'aventure pour un tour du monde !

Tous les articles

Commenter cet article

2 commentaires

Send this to a friend