Equateur

Cuyabeno : à la découverte de l’Amazonie équatorienne

La forêt amazonienne, s’étend sur 9 pays et recouvre environs 6 millions de km carrés du bassin amazonien. Elle est connue pour être l’un des plus importants réservoirs de biodiversité de la planète.

Nous n’avions pas prévu de nous rendre en Amazonie durant notre séjour en Equateur. Mais être si près de cette incroyable forêt et ne pas y passer un peu de temps aurait été vraiment dommage, vous ne trouvez pas ?

Nous nous sommes donc renseignés sur différents blogs et avis de voyageurs. Les conseils de Léon du réseau “Tout équateur” ont fini de nous convaincre : nous allions partir à l’aventure !

La réserve de Cuyabeno

Parmi les différents choix de séjours en Amazonie, nous avons choisi la Guacamayo éco-lodge. Elle se situe au coeur de la réserve de Cuyabeno, d’une superficie de 6 033 km carrés. Elle est considérée comme une forêt primaire, c’est à dire n’ayant jamais été ni exploitée, ni fragmentée, ni influencée par l’homme. Sa nature est donc préservée et intacte. La réserve de Cuyabeno est une grande zone de conservation et un bon modèle de la complexité de l’écosystème amazonien.

Le site du Guacamayo éco-lodge

Afin de préserver ce paradis, la Guacamayo éco-lodge est entièrement alimentée par de l’énergie renouvelable. Des panneaux solaires sont installés et la lumière est uniquement disponible du coucher du soleil jusqu’à 22h. Pour les accros d’internet, ne vous attendez pas à avoir un quelconque réseau. Je sais, c’est dur, mais il y a tellement à voir et à observer que cette pause d’internet fait finalement un bien fou !

Les bâtiments sont en bois et aérés par des moustiquaires. De temps en temps, on peut faire des rencontres surprises dans sa chambre. Pour notre part, nous n’avons eu qu’une petite grenouille qui s’est invitée chez nous. Mais nos compagnons de galère ont pu rencontrer des insectes un peu moins sympathiques !

Notre chambre pour notre séjour de 4 jours en Amazonie

Une tour d’observation est installée pour observer les oiseaux à votre guise et avoir une belle vue sur la forêt ! La nuit, vous pouvez également regarder les étoiles sans aucune pollution lumineuse.

Nous avons donc réservé par le biais du réseau “Tout Equateur”, un séjour de 4 jours et 3 nuits.

Comment se rendre à Cuyabeno

Pour vous rendre à Cuyabeno il y a plusieurs moyens :

  • En partant de Quito vous avez le choix entre le bus ou la navette privée (il faut compter entre 6h et 8h de route).
  • Vous pouvez également prendre l’avion. Vous arriverez à Lago Agrio en 40 minutes de vol (n’oubliez pas le temps de trajet pour vous rendre à l’aéroport de Quito). Mais attention, en fin d’année 2018, la compagnie nationale TAME avait des problèmes financiers et annulait souvent ses vols. De notre coté nous avons choisi la navette privée à l’aller (et quand on dit privée, nous étions les seuls dedans !), et l’avion au retour. Pour ce dernier nous n’avons eu finalement aucun retard.

Direction l’hôtel D’Mario, sur la rue principale de Lago Agrio, où nous avions rendez vous avec un guide et le reste du groupe pour nous conduire dans la réserve.

Parce que oui, le trajet ne se termine pas là. La forêt amazonienne, ça se mérite !

Jour 1 – Découverte de la forêt amazonienne

Nous avons repris la route pour 2 longues heures de bus nous menant à un petit embarcadère. Ici nous attendait Elvis, notre guide pour le séjour.

Notre arrivée à l’entrée de la réserve de Cuyabeno.

C’est parti !

Nous embarquons alors dans une petite Lancha pour nous conduire à la lodge.

C’est ici que commence la découverte de la forêt ! Durant les deux heures de bateau, Elvis prend le temps de nous arrêter quand il repère des animaux. C’est ainsi que nous avons fait la connaissance avec des centaines de petits singes sautant de branches en branches, des serpents, des oiseaux colorés et de toute la nature luxuriante.

Il va nous falloir un peu d’entrainement pour être aussi agiles que ces petits singes !
Qui veut adopter ce bébé anaconda ?

Arrivés à la lodge, un bon repas nous attendait. Les repas sont fait maison et nous nous sommes à chaque fois régalés ! C’était le bon moment de faire connaissance avec notre groupe, composé de 8 personnes d’origines différentes. Après ce trajet éprouvant nous avons rejoint nos appartements pour une petite sieste.

La Laguna Grande

A 17h les choses sérieuses commencent ! Nous reprenons la lancha pour découvrir les environs.

Coucher de soleil magnifique sur la Laguna Grande

N’oubliez pas votre maillot de bain ! Nous commençons par une baignade dans la Laguna Grande sous la lumière d’un magnifique coucher de soleil. Une fois la nuit tombée, nous continuons notre chemin pour une expédition nocturne en bateau. Aidé d’une lampe torche, Elvis repère les animaux cachés dans l’eau ou sur les arbres. Nous nous sommes rendus compte que nous étions entourés de serpents, de caïmans et de tarentules. Comme c’est impressionnant de découvrir en pleine nuit les petits yeux rouges des caïmans qui reflètent la lumière !

Ce petit caïman garde un oeil sur nous !

Après ces émotions, notre repas nous attend. C’est vraiment agréable de manger par tablée avec son groupe. Cela nous laisse le temps de faire connaissance !

Après cela il est temps de regagner sa chambre pour se reposer avant l’extinction des feux !

Jour 2 – Aventure

Voici le deuxième jour qui commence, il est temps d’aller explorer la nature de plus près !

Randonnée dans la forêt

Après un bon petit déjeuner, c’est parti pour une randonnée de 3h dans la forêt. Des bottes sont fournies par la lodge et elles sont plus qu’utiles ! A certains endroits on s’enfonce dans la boue jusqu’aux genoux ! Autre conseil, et pas des moindres, regardez bien dans vos bottes si une petite bête n’y a pas élu domicile. Elles adorent se cacher dans des endroits confortables !

Une fois bien équipés, nous voila partis en mode aventuriers pour explorer la nature. Au fur et à mesure que nous avançons, Elvis nous explique ce qui nous entoure : les plantes médicinales, les insectes. Coté culinaire nous avons dégusté des petites fourmis au goût acidulé comme des citrons. Nous avons même droit à une séance de Tarzan en nous cramponnant à une liane pour se balancer au dessus de la forêt. Frissons garantis !

Une fois rentrés, nous avions bien mérités un repas et une petite sieste sur les hamacs de l’espace repos de la lodge.

Promenade nocturne en forêt

A la tombée de la nuit, une nouvelle randonnée nous attendait. Après une baignade et un coucher de soleil sur la Laguna Grande, nous voilà partis à la lumière de notre lampe torche pour une heure de marche dans la forêt.

Cette grenouille n’a pas apprécié notre passage !

La nuit, une tout autre ambiance pèse sur la forêt, et certains animaux sortent de leurs cachettes. Le professionnalisme du guide et son coté encadrant est rassurant dans un moment qui pourrait être angoissant pour tout phobique des petites bébêtes ! Surtout quand celui-ci fait sortir de leurs nids de belles tarentules pour nous les montrer de plus près !

Rencontre avec notre amie tarentule

Puis arrive le moment fort de cette sortie nocturne. Elvis nous demande d’éteindre nos lampes torches pour écouter les bruits de la forêt. Bien qu’un peu angoissés à cette idée, nous l’avons fait et cette sensation d’être entourés par autant de vie est assez exceptionnelle.

Après ces émotions, le repas était bienvenu. Nous n’avons pas fait de vieux os !

Jour 3 – Rencontres

Ce troisième jour était celui des rencontres.

A 6h du matin, Elvis nous a proposé une séance d’observation d’oiseaux en haut de la tour. Avec la lumière du lever de soleil, la vue était incroyable.

Rencontre d’une communauté : Les Sionas

Après le petit déjeuner, nous sommes partis à la rencontre d’une communauté : les Sionas.

Au sein de cette communauté, il est de coutume de déguster la Chicha. C’est une boisson alcoolisée à base de fermentation. A l’origine, les femmes fabriquaient la boisson de cette façon : elles mâchaient le Yucca (un équivalent du manioc) et le recrachaient. Parfois elles urinaient dedans pour aider à la fermentation.

Cette boisson est tout un symbole : si vous ne la goutez pas, vous n’avez pas le droit de manger dans la communauté. Alors on se bouche le nez et on apprécie !

Après cette dégustation, une jeune fille de la communauté nous a appris à aller chercher et cueillir le Yucca. Nous l’avons ensuite épluché, râpé, fait sécher afin d’obtenir de la farine servant à faire une galette de Yucca. Une fois cuite, nous l’avons dégusté et c’était très bon !

Préparation des galettes de Yucca

Séance de chamanisme

Après le repas, nous sommes allés à la rencontre du Chaman. Agé de 77 ans, ce dernier a appris son métier depuis ses 7 ans. Il lui a fallu une longue formation pour devenir Chaman. Il sait comment guérir toute maladie tropicale.

Nous avons assisté à une démonstration d’une séance de chamanisme. Une personne du groupe qui avait mal au dos, a eu droit à un traitement privé à base de feuilles d’orties sur le dos : attention ça pique mais ça a l’air efficace !

Le Chaman de la communauté

Après cela, nous retournons à la lodge pour une petite sieste avant notre dernière baignade dans la Laguna Grande et son coucher de soleil aux couleurs incroyables.

Avant le coucher du soleil sur la Laguna Grande

A bord de notre Lancha, nous sommes ensuite partis à la recherche d’animaux dans la nuit. Autant le premier soir nous avions un peu peur de cette idée car nous ne savions pas trop ce qui nous attendait. Mais au bout du compte, nous étions tous comme des enfants entrain de chercher des petits yeux brillants dans la nuit.

Pour cette dernière soirée autour d’une bougie, Elvis nous a même offert une séance de tatouage naturel à l’aide d’un fruit dont je ne me rappelle plus le nom. Au début l’encre est invisible, mais le lendemain matin c’est comme un réel tatouage ! Mais rassurez vous, au bout d’une semaine il n’y avait plus rien.

Jour 4 – Au revoir !

Puisque toutes les bonnes choses ont une fin, le temps était venu de dire au revoir à notre groupe et aux petits animaux de la forêt !

Après un dernier petit déjeuner, on nous a distribué notre lunch box. Puis nous sommes repartis pour le même trajet qu’à l’aller à la différence que nous avions pleins de beaux souvenirs en tête !

Un dernier moment de contemplation de la rivière devant notre lodge

Petite anecdote : nous avons découvert la réserve de Cuyabeno lors de la saison sèche. Durant cette période, la hauteur de l’eau du fleuve peut baisser. Et comme si la forêt ne voulait pas nous laisser partir, notre Lancha s’est enlisée sur une grosse branche d’arbre qui était en travers de notre chemin. Grace à l’esprit d’équipe bien formé après ces 4 jours d’aventure, nous nous sommes mis tous ensemble à pousser le bateau de droite à gauche pour le débloquer, et nous y sommes arrivés !

Aurélie

Éducatrice de jeunes enfants partie à l'aventure pour un tour du monde !

2 commentaires

  1. C est un article tres vivant et interessant, les photos sont sublimes et surtout celle des arbres…. Vivement la suite. Merci de nous faire voyager avec vous.

Commenter cet article

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Send this to a friend